Dans les contraintes, la créativité émerge

(3/4) Suite de la conférence sur le développement personnel au Centre Culturel Athéna à Auray (56) du 24/10/2018 avec les auteurs Sophie Peters et Laurent Gounelle  :

Aptitude à être soi : comment utiliser ses ressources pour affronter les épreuves ?

SP : Souvent le manque d’estime de soi nous empêche d’utiliser nos ressources. Une personne qui connait ses forces et ses faiblesses réussira davantage à dépasser les épreuves. Parfois et surtout actuellement, nous ressentons fortement l’injonction totalitaire d’être soi.

LG : On peut être tenté de cacher sa fragilité pour coller à une image de force, d’équilibre. Or lorsque nous sommes transparents sur nos fragilités, nous nous apercevons que personne ne nous en veut, voire même certains vont vouloir nous aider.

SP : A 20, 30, 40 ans, ce n’est pas facile de savoir qui on est. Tout dépend de nos goûts, nos environnements, nos limites… Etonnament c’est dans les contraintes que la créativité émerge : en écriture, en musique… Il est important de prendre conscience de son cadre, « Le vrai, le bien et le beau » selon Platon.

Quel est l’intérêt de dépasser l’égo ?

LG : Dans la vie on s’accroche à de fausses représentations de soi-même, par exemple croire qu’on est son métier, ou encore plus un piège : accorder une trop grande valeur à son apparence, son intelligence, sa culture, ses possessions… Or nous ne sommes pas ce que nous avons !

L’égo est individualiste : il a besoin de croire qu’il est meilleur que les autres, qu’on a une valeur intrinsèque. Or c’est en me libérant de ces fausses identités, de ce que je ne suis pas, en ayant tout perdu, que je j’ai touché à la sensation de liberté… 

SP : L’égo a un rôle de protection du moi, de sentinelle. En référence à la théorie freudienne, l’égo est constitué des 4 concepts :

-du moi, gardien de notre psychisme,

-du soi : qui correspond au corps, à l’âme, à l’esprit,

-du surmoi : représenté par les parents, l’éducation

-du ça : symbole des pulsions, de l’enfant.

L’alliance est à mener entre ces différentes parties car elles ont toutes leur utilité ! Ce n’est pas en luttant contre l’égo qu’on s’en libère. Construire et développer un égo sain commence par s’aimer soi-même. Cette étape franchie, votre égo n’aura plus besoin d’être là pour vous défendre. Car toute lutte contre le moi finit par épuiser le soi.

…/…