Entrevoir les étapes du changement

(2/3) Suite de la conférence sur le développement personnel avec les auteurs Raphaëlle Giordano et Fabrice Midal au Centre culturel Athéna d’Auray (56) :

M : Comment rentrer en amitié avec soi ?

FM : C’est le point décisif : nous ne nous rendons pas compte à quel point nous sommes durs avec nous-mêmes car nous avons intégré que c’est naturel d’être en dureté avec soi. Il est urgent d’être narcissique, ce qui est différent d’égoïste. Narcisse est un mythe positif qui a toujours existé dans l’occident, mais depuis vingt ans la pensée narcissique est devenue une insulte. Fleur du renouveau, la narcisse implique de se rencontrer, d’avoir de l’amitié envers soi. Se sacrifier est horrible, donner par amour est bien mais pas en se sacrifiant. Aujourd’hui on voit une épidémie de burn-out, stress, insomnie… On culpabilise les gens quand il s’agit de prendre soin de soi. Or comment aimer le monde, aimer les autres sans prendre soin de soi ?

RG : En prenant le temps hyper précieux pour regarder ses talents, les fruits de sa personnalité. En capitalisant là-dessus, on peut donner au monde la meilleure version de soi-même ! L’estime de soi n’est pas de l’égoïsme.

FM : Dans le texte d’Ovide, Narcisse tombe amoureux de son image qu’il ne reconnait pas. Il faut se regarder, rencontrer son désir, laisser la fleur de la vie éclore en vous, partir dans une aventure pour découvrir des choses qu’on ne voit pas… Quand on ne sait pas ou plus, il pertinent de se poser des questions telles que Qu’est ce que je veux ? Qu’est-ce qui fait sens ? Qu’est-ce qui est juste pour moi ? Des gens sont fermés aux autres parce qu’ils sont coupés d’eux-mêmes…

RG : Nos neurosciences nous montrent que le cerveau est programmé pour accrocher aux évènements négatifs de vie et les choses positives glissent sur du téflon. Ecrire son carnet du positif permet de savourer et de revenir sur des pensées, des mots, des images qui nous font du bien. Les choses positives reprogramment le cerveau. Mais attention le bonheur à tous crins n’est pas l’idée non plus !

FM : Dans le livre le plus émouvant que j’ai écrit “Devenez narcissique”,  je suggère de reprendre contact avec ce que l’on est, c’est une question de sauver sa peau, sinon on est poussé à bout aujourd’hui…

M : Entrer en amitié avec soi, c’est se défaire de mécanismes ancrés en nous. Comment dans ce cas retrouver cette créativité intérieure ?

RG : Développer la creative attitude, son état-ressource, changer de point de vue, cultiver son regard, attirer l’inspiration, s’inventer une vie belle comme tu l’imagines…

M : Comment réussir à être curieux ?

RG : C’est une invitation à vivre des choses comme pour la première fois. Cela peut passer par des petites choses : changer de restaurant, changer de style littéraire, nourrir un réservoir à idées et en faire de la matière première pour la création… La creative attitude renforce l’appétence et nous reconnecte à la joie de vivre. Etre pleinement connecté à l’énergie positive permet d’accomplir ses désirs, ses envies, et de casser la routine. Pour y parvenir, nous avons besoin de laisser du vide et d’entrevoir les paliers du changement : l’idéation (processus créatif de développement d’idées à partir d’éléments d’ordre sensoriel, concret ou abstrait) nécessite de s’accorder du temps pour laisser venir ses envies, ses projets… Mais si notre emploi du temps est trop chargé, il n’y a plus d’espace pour ces temps de création.                  

            

Vous aimeriez vous reconnecter à la joie de vivre ?

Vous cherchez ce qui pourrait faire sens pour vous ?

Vous souhaitez prendre soin de vous mais estimez manquer de temps ?

Vous envisagez un changement et avez besoin de clés pour passer à l’action ?

Vous pouvez me contacter soit :

par téléphone au 06 33 78 54 20

par la fiche contact sur mon site www.michele-coles.com

par mail à l’adresse michele.coles@wanadoo.fr