LE COACHING INTERCULTUREL

Le coaching interculturel est destiné aux problématiques ou aux projets impactés par la différence de culture ou de système de valeurs.

La culture est ici considérée au sens large en termes de nationalité, secteur d’activité, métier, organisation, génération, style de vie…

Les situations interculturelles regroupent :

  • les interactions entre collaborateurs ou partenaires de cultures différentes,
  • les évènements inhérents à l’entreprise ou à la famille,
  • les changements d’environnement géographique, professionnel, social,
  • les parcours nomades : employabilité, salariat/entreprenariat,
  • les postes interculturels : travail en réseau, contact avec les expatriés locaux, relations internationales, visites chez les interlocuteurs éloignés, mission, mobilité, expatriation, mutation,
  • les trajectoires individuelles : conjoint accompagnateur, famille multiculturelle, bi-nationalité, études et expériences à l’étranger, retour au pays d’origine…

De par son aspect multidimensionnel, la situation interculturelle nécessite une attention particulière envers des besoins spécifiques tels que la compréhension des codes culturels, la perception de sens, le dépassement de la barrière linguistique, l’intégration sociale ou professionnelle, l’équilibre entre ses propres valeurs et celles de l’environnement.

Le coaching interculturel permet de :

  • se concentrer sur l’interaction, sur la communication verbale et non verbale,
  • analyser les situations de contact, s’adapter à l’environnement,
  • dépasser les obstacles ou les freins culturels, déterminer des aspects décisionnels,
  • choisir et partager une culture,
  • développer des compétences interculturelles : s’ouvrir aux autres, comprendre les systèmes de référence, gérer les malentendus, construire le dialogue, développer l’empathie, coopérer, privilégier l’expérimentation mutuelle de solutions, stimuler la créativité…

Le coaching interculturel vise à reconnaitre les différences, trouver la cohérence dans le changement, gérer la diversité et créer la synergie.

La compétence interculturelle est un processus lent et difficile. Elle ne s’acquiert pas par simple transmission de connaissances, il s’agit plutôt d’un savoir-être fondé sur des expériences vécues et sur la prise en compte de répercussions identitaires.  Meier