Une invitation à écouter son coeur

(1/3) La conférence qui s’est tenue au centre Athéna d’Auray (56) en novembre 2018 nous a permis de faire connaissance avec 2 auteurs renommés dans le domaine du développement personnel :

Raphaëlle Giordano : écrivain, spécialiste en créativité et développement personnel,

et Fabrice Midal : philosophe, écrivain et enseignant en méditation.

Les deux invités ont répondu avec simplicité et élégance aux questions de Maryline sur les thèmes du dépassement des peurs, l’amitié avec soi, l’inspiration, la méditation… Nous retranscrivons ici des extraits de leurs échanges.

M : Dépasser ses peurs : qu’y a t’il derrière les peurs ?

RG : Pour dépasser ses peurs, nous devrions nous interroger sur ce qu’il y a derrière les peurs. Nous avons tendance à nous fustiger par rapport à nos peurs, or nous avons tous des peurs, c’est presqu’une compagne de transformation de notre vie. La solution est de s’exposer graduellement à ses peurs, d’oser…

FM : Le problème central est de ne pas faire face à ses peurs. En fuyant sa peur, on fuit sa vie. En revanche, en la rencontrant, on va pouvoir la transformer. Mon travail est d’aider les gens à sentir ce qu’ils disent. Nous sommes fortement conditionnés de fuir. En fait il faudrait être accompagné pour accueillir ses peurs.

RG : La peur est une invitation à s’interroger chacun et à décortiquer l’origine de cette peur. Quand quelque chose coince, la peur envoie un message : quelque chose qui n’est pas à craindre mais le chemin qui va vous apprendre qui vous êtes, qui va aller chercher les leviers de votre motivation. Les postures physiques et mentales sont liées : la peur crée des noeuds dans le corps et dans la tête. Se connecter à ce qui nous anime, à notre motivation, permet de quitter cet état de peur.

FM : Le courage n’est pas de ne pas avoir peur. Ce serait priver les gens de leur humanité. Les gens héroïques n’ont pas eu de peur, ils ont écouté leur coeur. “La peur viendra avec le talent” disait Sarah Bernardt. Si je rentre en rapport avec ma peur, je vais entrer en tendresse, en affection avec elle, cela va me donner de la force. Quand nous pensons que nous devons être forts, nous nous mettons une pression insupportable. Or nous avons tous un enfant au fond de nous-mêmes. Essayons plutôt de rentrer en rapport avec la peur.

RG : S’accepter, s’accueillir tel qu’on est. Se respecter et ne pas aller se surexposer. Le regard social, peut-être, entretient les peurs.

FM : Il convient de sortir des injonctions qu’on ne devrait pas avoir peur. Etymologiquement le mot courage est dérivé de “coeur” en tant que siège des sentiments. Le vrai courage c’est d’entrer en relation avec son coeur, ce qu’on ressent. La peur, soit je la rencontre, soit je la fuis. C’est une souffrance énorme de la suivre. Privilégions plutôt l’écoute et le dialogue avec son coeur…/…

Vous souhaitez dépasser vos peurs mais ne savez pas comment ?

Vous avez besoin de vous accorder du temps pour mieux vous connaitre ?

Vous cherchez un accompagnement pour sortir d’une problématique ou dépasser un obstacle ?

Vous voudriez transformer votre vie mais vous vous sentez seul.e à l’idée d’oser vous projeter ?

Vous pouvez me contacter soit :

par téléphone au 06 33 78 54 20

par la fiche contact sur mon site www.michele-coles.com

par mail à l’adresse michele.coles@wanadoo.fr